Information Covid durant cette nouvelle période de confinement 

Afin de faciliter le traitement de votre dossier, nous vous remercions de bien vouloir utiliser en priorité pour toute correspondance avec nos services (courrier, justificatif, messages à nos équipes), votre espace client internet ou l’adresse mail indiquée en bas des courriers reçus. Pour vos règlements, nous vous conseillons de privilégier la carte bancaire sur ce même espace ou encore de régler par virement ou prélèvement SEPA. Vos identifiants et mots de passe sont détaillés lors de votre connexion sur votre espace. Vous trouverez également une FAQ dédiée à cette situation exceptionnelle. Merci de votre compréhension.

Investir pour gagner plus ?

Si investir son argent en espérant un retour financier peut se révéler tentant pour obtenir un revenu complémentaire, cela peut aussi se révéler risqué. Sans constituer une panacée, l’investissement peut tout à fait constituer une source de revenu mais il ne peut se substituer à une épargne fiable. Découvrez quelles options peuvent s’offrir à vous et nos conseils avant de vous lancer.

Investir, c’est donner une partie de vos économies à une ou plusieurs sociétés pour qu’elles se développent. Elles partageront ensuite avec vous le profit qu’elles génèrent. Il existe 2 principaux instruments qui vous permettent de participer à la croissance d’une société : l’action et l’obligation.


Contrairement au cash sur votre compte, le capital que vous investissez dans ces sociétés est exposé à certains risques. Il n’est pas garanti que vous récupériez votre mise de départ. Informez-vous bien avant d’entreprendre une telle démarche.
Un investissement désigne le fait d'engager une certaine somme d'argent sur un support financier – comme une obligation, une action d'entreprise ou un portefeuille d'actions –, en faisant le pari d'en bénéficier d'un revenu régulier ou d'une plus-value conséquente. Contrairement à l'épargne, l'investissement présente toujours des risques, qui sont variables en fonction du type de placement. L'investissement ne vous garantit pas non plus la restitution de l'intégralité de votre argent. Le principal intérêt réside toutefois dans la possibilité de dégager des profits nettement plus importants que l'inflation, faveur que l'épargne n'offre pas vraiment.

 

Pourquoi ?

Parce que sur le long terme, un portefeuille d’investissement vous rapportera plus que votre cash et vous permettra de mieux sécuriser votre avenir financier. Les performances moyennes seront supérieures à votre compte épargne et cette différence de performance sera elle-même réinvestie chaque année pendant toute la durée de vie de vos investissements.


Que signifie investir et quelle différence avec l’épargne ?

Investir consiste à placer une somme d’argent sur un support financier afin d’avoir la possibilité de générer des profits élevés à terme. Contrairement à l’épargne, l’investissement présente des risques élevés et ne vous garantit pas la restitution de l’intégralité de votre argent.
En choisissant l’épargne, vous mettez de l’argent de côté sur un compte épargne pour en disposer un peu plus tard pour un objectif précis ou pour vous mettre à l’abri d’imprévus. Les taux de rémunération sont très faibles mais vous êtes sûrs en contrepartie de retrouver les sommes épargnées.

 

Sur quels éléments se baser pour choisir entre épargne et investissement ?

Investir ou épargner, les 2 options présentent un intérêt mais ne s’adressent pas aux mêmes types de personne. Le choix entre les 2 va surtout dépendre de plusieurs critères.

  • Etes-vous prêts à prendre des risques ?
    Si vous êtes complétement réfractaire à la prise de risque, l’investissement n’est pas fait pour vous, mieux vaut rester sur une épargne classique.

  • Quel est votre âge et votre situation familiale ?
    L’épargne sera préférable pour les plus jeunes. Entre 15 et 45 ans, les dépenses vont aller bon train, il vaut mieux prévoir et constituer une épargne solide qui vous permettra d’y faire face. En outre, épargner quand on jeune, permet de se constituer un apport pour envisager un investissement immobilier ou un capital pour sa retraite.

  • Dans quelle situation financière êtes-vous ?
    Si votre situation financière est compliquée actuellement, commencez par tenter d’assainir les choses avant de vous lancer dans un investissement. Il est préférable de remettre à jour votre budget, commencer à épargner et réfléchir à investir par la suite.
    Vous souhaitez des conseils pour gérer votre budget ? Consultez nos conseils.
    Retrouvez également nos astuces pour assainir vos finances en cliquant ici.

  • Avez-vous un peu d’argent pour investir ?
    Investir suppose une mise de départ. L’épargne doit pouvoir vous permettre de constituer un capital, dont vous n’avez pas besoin et qui pourra peut-être, bien géré, vous rapporter.

  • Quels sont vos objectifs et votre horizon de placement ?
    Lorsque vous faites votre budget, vous avez un objectif : vous offrir de belles vacances, pouvoir acheter un appartement… Le choix entre épargne et investissement va donc aussi dépendre de cet objectif. En effet, si vous souhaitez avant tout sécuriser votre budget, vous assurer que vous avez de quoi voir venir au cas où ou besoin de financer un projet précis, l’épargne sera le choix le plus pertinent. Si au contraire vous souhaitez un rendement élevé à moyen ou long terme, pour avoir un revenu de complément pour votre retraite, par exemple, alors l’investissement est fait pour vous !

  • Avez-vous du temps ?
    L’investissement demande de s’intéresser au minimum à ce que l’on fait, il faut donc prendre un peu de temps pour suivre l’évolution de son placement et prendre les bonnes décisions quant à celui-ci. L’épargne quant à elle, ne demande que très peu de temps.

  • Avez-vous quelques compétences en gestion ?
    Investir demande d’avoir quelques compétences afin de comprendre comment fonctionne les notions de rendement, d’intérêts mais aussi les supports et les placements. Même si vous pouvez vous faire accompagner par un conseiller professionnel, il est important d’être à l’aise avec ces notions et maîtriser au mieux les risques que ces opérations peuvent représenter. L’investissement rapportera plus à long terme que l’épargne, c’est une évidence, mais son risque est aussi plus élevé. Il faut donc être à l’aise avec certaines notions et bien penser son timing et l’objet de son placement pour limiter ces risques.

  • Investir, oui, mais dans quoi et comment ?
    Quand on parle d’investissement, on pense principalement aux actions vendues en Bourse ou à l’investissement immobilier mais il existe plusieurs autres options possibles.
    Encore une fois, tout va dépendre de votre objectif : préparer votre retraite, défiscaliser… Les options sont multiples depuis les produits structurés (comme les assurances-vie ou les PEA) jusqu’à l’investissement locatif ou les SCPI, qui permettent de générer des revenus réguliers rapidement, en passant par l’Investissement Socialement Responsable, les placements privés ou encore les fonds professionnels. Il existe des solutions de placement variées, plus ou moins risquées, qui engendrent des revenus plus ou moins conséquents à plus ou moins longs termes.

 

Pour bien choisir votre investissement et limiter les risques, il vous faudra donc procéder par étape :

  1. Assurez-vous que votre situation financière est saine.
  2. Posez clairement vos objectifs et échéances.
  3. Formez-vous : étudier les différentes possibilités et leurs retours probables.
  4. Définissez et mettez en place votre stratégie d’investissement en fonction de vos objectifs et moyens en optant pour le scénario le plus prudent pour commencer.
  5. Analysez et mesurez votre stratégie afin de déterminer si des améliorations sont nécessaires.
  6. Formez-vous en continu.

 

Pensez toujours à protéger votre capital et avancez avec prudence. N’écoutez pas les beaux discours qui vendent du rêve mais entourez-vous de conseillers fiables qui pourront vous orienter sur un stratégie raisonnable et rentable.

Oui l’investissement est une solution qui peut vous permettre de générer un vrai revenu complémentaire mais il ne peut pas se substituer à l’épargne. Ces 2 actions doivent s’envisager plutôt de manière complémentaire et intervenir différemment selon où vous en êtes dans votre vie, vos besoins et vos moyens.