Information Covid-19 - vous avez reçu une relance 

Compte tenu de la situation actuelle liée à la pandémie, nous vous remercions de bien vouloir utiliser prioritairement pour toute correspondance avec nos services (dépôt de courrier, justificatif, messages à nos équipes) votre espace client internet ou l’adresse mail indiquée en bas des courriers reçus.

Pour vos règlements, nous vous conseillons de privilégier la carte bancaire sur ce même espace ou encore de régler par virement ou prélèvement SEPA.

Vos identifiants et mots de passe sont détaillés lors de votre connexion sur votre espace.

 

Etudiant : bien gérer son budget dès le départ !

Il n’est pas toujours évident de boucler les fins de mois quand on est étudiant et notamment lorsque l’on a quitté le nid familial. Revenus limités ou inexistants, dépenses incompressibles… La tenue d’un budget est indispensable pour ne pas se laisser dépasser et finir dans le rouge tous les mois sans en profiter un minimum. Après avoir passé en revue les principaux postes budgétaires à ne pas négliger, découvrez nos conseils pour maintenir votre budget étudiant à flot.

Quelques indications pour établir votre budget étudiant

Préparer son budget quand on est étudiant, ne diffère pas beaucoup de la gestion budgétaire d’une personne active. De la même manière, il va s’agir d’anticiper les entrées et sorties d’argent et de faire preuve de capacité d’analyse et d’évaluation afin de garantir une gestion saine de ses finances. Retrouvez toutes nos astuces et des outils pour vous aider au quotidien en cliquant ici.

En tant qu’étudiant, il vous faudra tenir compte de plusieurs postes de dépenses incompressibles :

  • Les frais de logement

Dès lors que vous n’habitez plus chez vos parents, c’est le plus gros poste de dépense qui s’impose à vous. Si vous avez la chance de pouvoir être hébergé en résidence universitaire, le coût de votre chambre s’élèvera entre 150 et 350€ en moyenne par mois. Si vous devez trouver un logement par vous-même, les prix des studios sont très variables selon les villes autour de 400€ dans des villes de province moyenne et jusqu’à 800€ à Paris. Le prix pourra également varier selon si l’appartement est meublé ou non : il peut être intéressant de payer un peu plus tous les mois pour un appartement meublé. Cette solution peut revenir moins chère et être moins stressante qu’un emménagement dans un appartement à meubler entièrement.

Le coût du loyer pourra être partiellement compensé par une aide au logement selon la situation financière des parents de l’étudiant. Vous pouvez effectuer une simulation en ligne directement depuis le site de la CAF.

Bien sûr il faut budgéter les charges comme l’eau et l’électricité. Pour bien anticiper ces dépenses, renseignez-vous auprès du propriétaire ou de l’ancien locataire pour connaître le montant approximatif de ces charges.

Une collocation avec d’autres étudiants est également une bonne solution pour diminuer le poste logement dans votre budget.

  • Les frais de repas

Si vous déjeunez au restaurant universitaire tous les jours, vous devrez compter 3.25€ en moyenne par repas (moyenne française). En ajoutant un dîner et petit-déjeuner, vous pouvez prévoir un budget autour de 300€ par mois, un peu moins si votre resto U est ouvert le soir, comme c’est le cas pour certains.

  • Les transports et télécommunications

Le coût des transports en commun peut varier selon les villes, il faudra donc vous renseigner : pour un étudiant, il faudra débourser 342 euros à Paris pour 12 mois, 31,80€ pour un abonnement mensuel à Lyon ou bien encore 33,10€ pour un abonnement mensuel à Bordeaux.

Pour le téléphone et internet, il existe des forfaits téléphone low cost très intéressants pour vos smartphones et des boxes très accessibles vous permettant de limiter cette dépense entre 20 et 40€ par mois selon vos besoins. Si votre budget est restreint et si votre logement vous le permet, privilégiez l’ADSL à la fibre dont les forfaits sont plus abordables.

  • Coûts variables

Enfin, prévoir une enveloppe sorties, pharmacie… Ce n’est pas parce que votre budget est limité qu’il faut vous priver. En cas de ressources limitées, prévoyez juste 20 ou 30€ pour un plaisir, auxquels vous ajouterez entre 30 et 50€, en cas de souci de santé. Même petite, cette enveloppe est aussi nécessaire.

NB : Prévoyez une hausse des dépenses au moment de la rentrée avec les frais universitaires, les assurances ainsi que le matériel nécessaire à vos études. Ce budget peut vite doubler ou tripler sur cette période. D’autant que les bourses, pour ceux qui en bénéficient, n’arrivent souvent que fin octobre, il faudra donc bien anticiper cette période.

Du côté des ressources, cela va beaucoup dépendre de votre situation : certains parents ont les moyens d’aider leurs enfants, d’autres bénéficieront de bourses. Certains étudiants devront travailler pour boucler les fins de mois. Néanmoins, il n’est pas rare que le niveau de ressources soit inférieur aux dépenses réelles. Il vous faudra jouer sur toutes les dépenses possibles afin de rentrer au mieux dans vos frais. Et n’hésitez pas à rencontrer des professionnels pour vous aider : votre banquier, les services sociaux ou certaines associations notamment peuvent vous accompagner si nécessaire.

 

3 Règles d’or pour sauver votre budget

Même si votre situation étudiante n’est pas toujours évidente, il est tout à fait possible d’éviter les écueils grâce à la tenue de votre budget. Et pour que votre budget tienne la route toute l’année, voici 3 règles à retenir.

  • Soyez organisé et anticipez

Au moment de l’élaboration de votre budget, essayez d’être le plus exhaustif possible quant à vos dépenses. Anticipez au maximum les grosses dépenses, essayez de mettre de côté les rentrées d’argent qui ne vont pas vous servir immédiatement. Plus vous saurez où vous en êtes et où vous allez, plus vous éviterez les écarts.

Mémorisez les rythmes de vos factures : êtes-vous redevables tous les mois, tous les 2 mois, tous les 6 mois ? Vous pourrez ainsi prévoir et anticiper ces sorties d’argent qui peuvent être importantes sur un budget d’étudiant.

En cas de souci, n’attendez pas mais prévenez les organismes qui attendent vos paiements. Expliquez votre situation et demandez une solution à l’amiable avec un échelonnement des paiements. Avec un budget bien tenu, vous pourrez aussi prouver votre bonne foi. Cacher ses problèmes financiers n’est pas une bonne solution. Vous risquez au contraire de payer bien plus.

  • Soyez toujours en vigilance

Avoir un petit budget exige une plus forte vigilance, car votre situation ne tolérera que très peu d’écart et votre marge d’erreur est minime. Pensez à faire vos comptes régulièrement, une fois par semaine au minimum. La plupart des banques proposent des applications sur mobile pour surveiller en temps réel ses comptes. Comparez votre situation financière réelle et votre budget prévisionnel afin de procéder à des ajustements le plus rapidement possible. Cela vous permettra de voir si votre train de vie correspond à votre situation et si vous avez besoin d’aide avant que la situation ne se dégrade de trop.

Votre banque peut vous aider par le biais de prêts étudiants, solutions d’épargne ou autorisations de découvert mais méfiez-vous des crédits à la consommation, qui ont tendance à mener tout droit au surendettement. Une situation où il vous est impossible de rembourser vos dettes. Faites-vous accompagner par votre chargé de clientèle bancaire et demandez conseil autour de vous avant de signer quoi que ce soit.

  • Soyez « consom’acteurs »

Si certaines dépenses sont non négociables, vous pouvez néanmoins avoir la main sur d’autres et faire ainsi quelques économies. Les forfaits téléphoniques et internet sont certes indispensables, mais rien ne vous empêche de vous tenir au courant de ce que propose tous les fournisseurs et de rechercher la solution la plus intéressante en faisant notamment jouer la concurrence : n’hésitez pas à contacter directement par téléphone les différents fournisseurs et ainsi comparer les offres qu’ils vous feront.

Apprenez aussi à consommer malin : achetez des produits de saison et cuisinez-les, trouvez les invendus bradés dans les magasins, profitez des Happy Hours, achetez en vrac, cuisinez en plus grande quantité pour plusieurs jours… N’oubliez pas les sites de petites annonces entre particulier pour acheter vos meubles ou votre électroménager lors de votre emménagement. Dans les grandes villes étudiantes, ce n’est pas l’offre qui manque en période estivale : vous pourrez commencer à faire des économies non négligeables !

En maîtrisant votre consommation, vous apprendrez aussi à maîtriser votre budget. Il existe de nombreux ateliers sur ces sujets et la toile regorge de conseils pour faire des économies, n’hésitez pas à vous renseigner !

 

Tenir un budget quand on est étudiant n’est pas chose facile mais cela vous préservera pour la suite et vous permettra d’entrer plus sereinement dans la vie active avec déjà de bons réflexes !