Next generation program d’Intrum : plus qu’un stage, un vrai premier emploi !

Une formation d’un an pour devenir un professionnel du crédit management. Entretien avec Samuel Kerneur, graduate de la promotion 2017-2018.

Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Samuel Kerneur, j’ai 28 ans et je travaille au sein de l’équipe pôle performances chez Intrum France pour optimiser les processus internes de l’entreprise via la digitalisation. Je m’occupe de l’automatisation de tâches pour faciliter le suivi des chargés de dossiers, du développement d’une application mobile pour les débiteurs,  d’un chatbot et du pilotage d’Intrum Lab. Le graduate program est un vrai plus car il s’adapte à mon projet professionnel : Intrum propose de nombreux projets dont un dans le domaine du digital qui correspond à mon objectif.

Comment avez-vous rejoint Intrum ?

Après une école de commerce en Irlande qui m’a permis d’étudier via des expériences et stages à l’étranger, notamment à Séoul, Stockholm et Vienne, je cherchais à rejoindre une entreprise en Suède. En faisant mes recherches sur LinkedIn, j’ai vu cette opportunité de participer au Next Generation Program d’Intrum. Après plusieurs entretiens, j’ai intégré le programme en septembre 2017 pour un an.

Comment se déroule le programme ?

J’ai débuté le programme chez Intrum France au sein du pôle performances pendant 5 mois. Je suis ensuite parti 2 mois à Göteborg en Suède pour une mission de conseil pour l’amélioration de la gestion des e-mails. Cette mission m’a permis d’appréhender une culture et des objectifs business différents en apportant aussi ma vision et mon approche développée en France. Je suis revenu ensuite chez Intrum France où je termine le programme début septembre.

Quelle est la valeur ajoutée de ce programme ?

C’est plus qu’un stage, c’est vraiment un premier emploi dans le sens où l’on nous confie des responsabilités et des projets de long terme. Tout cela est complété par des ateliers de 3 jours dans d’autres pays du groupe, comme au Royaume Uni, en Hongrie ou encore au siège du groupe en Suède.

A l’issue du programme, nous avons des opportunités d’emploi au sein du groupe.

Quel bilan en tirez-vous ?

Une expérience très positive. L’accueil dans chaque pays a été très agréable. J’ai fait le tour de toute l’entreprise à mon arrivée en France. Je n’avais pas connu cela lors de mes stages précédents. Le programme permet de travailler sur des projets qui sont importants au niveau local mais aussi au niveau du groupe : le projet Intrum Lab était français au départ et se développe au niveau du groupe. Surtout c’est une mise en pratique concrète de mes connaissances acquises lors de mes études.

Comment êtes-vous suivi dans le cadre du programme ?

Nous sommes en contact avec 2 personnes en charge du programme chez Intrum à qui l’on peut poser des questions. Nous échangeons régulièrement à travers des réunions Skype avec les 5 autres participants au programme et qui travaillent sur des projets communs.

Quelle est la prochaine étape ?

C’est bientôt la fin du programme et nous sommes conviés à une remise de diplômes en Suède pour clore cette année. Nous allons également devenir mentors pour les participants de la nouvelle promotion 2018-2019.

Quel conseil donneriez-vous à ceux qui veulent rejoindre le programme ?

Il faut avoir une appétence pour travailler dans un environnement international, être ouvert pour apprendre de nouvelles choses dans un autre pays.

Quel est votre meilleur souvenir ?

Le dernier séminaire du programme à Budapest avec tous les graduates et des experts du groupe qui s’est déroulé dans une ambiance studieuse mais aussi très conviviale.

Recommanderiez-vous le programme d’Intrum ?

Pour quelqu’un qui débute sa vie professionnelle, Intrum offre un graduate program de qualité et bénéfique pour la suite. D’autant que peu d’entreprises en France offrent ce type de programme à ma connaissance. Foncez !