1 européen sur 2 en faveur d'un Noël plus responsable

L’intérêt croissant pour le développement durable pousse de plus en plus d’européens à moins dépenser pour Noël. Néanmoins, près d’un européen sur 5 (18%) déclare qu’il souhaite dépenser plus qu’il ne peut se permettre pour des dépenses plus responsables et écologiques.

Alors qu’en Europe, les confinements décidés à cause de la pandémie Covid-19 entravent nos vies quotidiennes, beaucoup vont vivre des fêtes de fin d’année plus restreintes.

La crise Covid-19 est un rappel brutal de la relation qui existe entre l’économie et la santé. Alors que les consommateurs se penchent sur les défis grandissants comme la crise écologique, le développement durable influence les comportements de consommation.

Près de la moitié limite leurs dépenses pour réduire leur impact

1 répondant sur 2 (47%) limite ses dépenses en faveur du développement durable - une augmentation depuis 2019. Au Portugal et en Roumanie, les consommateurs semblent les plus sensibles sur ces questions, avec 65% des consommateurs limitant leurs dépenses par souci écologique.

Eco-génération

Les millennials (personnes nées entre le début des années 80 et la fin des années 90) et la génération Z (personnes nées entre 1997 et 2010) ont montré qu’elles étaient les plus responsables parmi l’ensemble de la population sur ces questions de responsabilité climatique, selon les données US data du Pew Research Center. De nombreuses études, notamment research by Mintel montrent également que les femmes sont plus engagées que les hommes à adopter des comportements respectueux de l’environnement.

Cela est visible dans notre enquête 2020 European Consumer Payment Report : 50% des Millennials, Génération Z et des répondants féminins limitent leur consommation pour l’environnement. Parmi les consommateurs masculins et les répondants de plus de 65 ans, ce chiffre tombe à 45%.

Le développement durable impacte les achats de Noël

L’engagement grandissant pour le développement durable affecte directement les achats de Noël des européens. Près de la moitié des répondants à notre enquête déclarent qu’ils achètent moins de cadeaux pour Noël car ils sont contre les déchets produits au moment des fêtes : la génération Z et les Millennials (entre 18 et 37 ans dans notre étude) sont 2 fois plus susceptibles que les personnes plus âgées (65 ans et plus) de dépenser plus d’argent pour des cadeaux plus écologiques, plus durables et plus responsables.

Les inquiétudes à propos de l’empreinte carbone de chaque individu sont plus sensibles au Portugal (72%), en Italie (62%) et en Roumanie (60%). Plus de la moitié des consommateurs en Hongrie, Estonie, Irlande, Royaume-Uni et en Suisse réduise également leurs achats pour limiter les déchets produits. Les consommateurs néerlandais sont les moins sensibles même si 3 répondants sur 10 déclarent réfléchir à une manière d’éviter de produire des déchets lorsqu’ils font leurs achats de Noël.

Je n’aime pas les déchets générés par la période de Noël donc j’achète moins de cadeaux aujourd’hui qu’auparavant (d’accord, répartition par pays) :

D’après ces résultats, il est clair que les messages en faveur d’un développement plus durable et pour produire moins de déchets influencent les comportements d’achats des consommateurs européens. 47% déclarent que leur sensibilité pour l’environnement les motive à moins dépenser : en 2019 ils étaient 42% à déclarer cela.

Les jeunes générations en fer de lance

La jeune génération qui ressort dans les chiffres 2020 de notre enquête va prendre le pas dans les années à venir, à mesure que les idées sur la consommation durable s’imposeront.

Nous notons également un autre effet parmi les jeunes consommateurs : certains sont prêts à dépenser plus d’argent pour des cadeaux plus durables et plus responsables malgré une année difficile. Cela concerne près de 1 consommateur sur 3 entre 18 et 21 ans et près d’un quart des consommateurs entre 22 et 37 ans.

Souhaitant faire des cadeaux plus responsables, je vais dépenser plus que ce que mon budget ne me le permet à Noël.

A propos de l'étude :

L'European Consumer Payment Report 2020 s'appuie sur une étude externe conduite simultanément dans 24 pays européens. Au total, 24,198 consommateurs ont participé à l'enquête 2020.

Découvrez l'ensemble des resultats de notre étude en téléchargeant le rapport France et Europe.